Patricia Provost, Auteur à Plantes et Jardin de Ville - Page 7 sur 9

Author Archives: Patricia Provost

L’entretien d’une orchidée

décembre 9, 2015 La plante du mois 0
L’entretien d’une orchidée

     L’Orchidée, une plante qui m’a fait rêver pendant longtemps, mais à cette époque-là, elle était trop chère pour mon budget. De plus, je ne savais pas comment l’entretenir. Il existait bien des livres sur le sujet, mais je ne voulais pas prendre le risque de perdre une plante d’un tel prix. Internet n’existait pas encore pour appeler à l’aide des professionnels ou des amateurs éclairés en cas de difficultés. Alors, j’ai attendu, me contentant de les admirer dans les jardineries et chez les fleuristes. Et un soir en rentrant du travail…

Lire la suite

Entretenir un Schlumbergera

novembre 26, 2015 Plantes grasses, Soigner ses plantes d’intérieur 0
Entretenir un Schlumbergera

     Voici un nom bien compliqué pour une plante que vous connaissez très certainement plus volontiers sous le nom de « cactus de Noël », tout simplement parce qu’il est en fleurs en novembre et décembre, donc dans la période de Noël. Il existe en différentes couleurs (rose, blanc, rouge).

Son entretien :

      Il fait partie des plantes qui n’aiment pas trop le froid. Vous pourrez le placer dans un endroit frais, pourvu que la température ne descende pas en dessous de 10°C. De même, il n’aime pas le soleil direct, cependant, il lui faut un bon éclairage. Une exposition nord derrière une fenêtre lui conviendra. Dans la nature, il se développe en forêt, donc il est à l’ombre la majeure partie du temps. En été, vous pouvez le cultiver en extérieur, mais pas en plein soleil.
Côté substrat, il a besoin d’un mélange drainant. Une couche d’argile au fond du pot, puis une plantation dans votre mélange habituel pour cactées lui conviendra parfaitement (mélange de terreau, sable, vermiculite). Vous pouvez le rempoter après la floraison si nécessaire.

DSC_0782

Sa floraison :

      Les fleurs apparaissent au bout des feuilles. Vous noterez au passage que cette plante n’a pas inversé sa période de floraison, originaire du Brésil, elle fleurit à ce qui correspond dans son pays au printemps et à l’été.
Schlumbergera a besoin d’eau en hiver pendant sa période de floraison. Par contre, il pourra rester un peu plus au sec en été, car il est alors en période de repos. Mais, c’est quand même une plante originaire des tropiques, par conséquent, elle apprécie un substrat régulièrement humide.

DSC_0777

Sa multiplication :

     Il se bouture. Vous constatez qu’à la jonction de chaque feuille se développent de petites racines. Il suffit donc de prélever une série de deux à trois feuilles, de les replanter et de nouvelles petites plantes vont se développer.

     Le Schlumbergera ou Cactus de Noël demande quelques soins réguliers, surtout en hiver pendant sa période de végétation. L’avantage, il apporte un peu de couleur et de lumière à une époque grise et sombre dans l’hémisphère nord.
Vous pouvez aller consulter d’autres articles sur les plantes à floraison hivernale, notamment Euphorbia milii, Haemanthus albiflorus sur notre site : http://plantes-et-jardin-de-ville.com/
Nous vous ferons prochainement partager d’autres articles sur les plantes à floraison hivernale afin d’égayer vos intérieurs et vos extérieurs.

Plantes faciles à faire pousser :

novembre 12, 2015 Plantes grasses 0
Plantes faciles à faire pousser :

     Je tiens tout d’abord à remercier Hélène qui m’a donné l’idée de cet article à travers sa question.
Si les techniques que je vous donne régulièrement s’appliquent à la majorité des succulentes, certaines plantes sont plus faciles à faire pousser que d’autres. Il est vrai que vous pouvez devant un étal de cactées vous poser la question suivante : quelle sera la plante la moins exigeante ou la plus résistante ? Il faut savoir également que certains d’entre vous auront peut-être de très belles réussites avec une variété de plantes, tandis que votre voisin ne rencontrera que des échecs avec cette même variété. Par conséquent, si au début vous perdez une plante, ne vous découragez pas, tentez simplement une autre espèce. Par exemple, je ne parviens pas à garder les Lithops, vous savez, les plantes cailloux. Pourtant, j’ai suivi à la lettre les conseils de livres et de professionnels, mais il n’y a rien à faire. Peut-être que chez vous ces plantes s’épanouiront. Inversement, j’ai des amis collectionneurs qui rencontrent de grandes difficultés avec des plantes qui s’épanouissent chez moi, et je ne les traite pas d’une manière extraordinaire.
Je vais donc dans cet article vous parler avant tout de mon expérience pour vous éclairer sur ce sujet.

Lire la suite

Entretenir Haemanthus albiflorus

novembre 2, 2015 La plante du mois 0
Entretenir Haemanthus albiflorus

Voici une plante assez peu connue, qui est pourtant de culture facile et dont la floraison vous ravira. Elle fait partie de la famille des Amaryllis, elle est cependant plus petite. Elle débute sa floraison actuellement contrairement à Amaryllis qui fleurit en hiver et au début du printemps.

 

L’aspect :

C’est une plante d’assez petite taille qui rentre dans un pot de diamètre 10 à 12 cm pour une hauteur de 25 à 30 cm. Elle développe des feuilles en opposition sur un bulbe. Les petites feuilles se développent entre les grandes.

DSC_0734

Lire la suite

Entretien des cactus en octobre

octobre 16, 2015 Soigner ses plantes d’intérieur 0
Entretien des cactus en octobre

     Cette fois-ci, l’hiver est proche. Les journées raccourcissent à vue d’œil, la grisaille est de plus en plus présente et le thermomètre a oublié d’ouvrir le parachute. Certains travaux deviennent donc urgents.

Soins à réaliser

      A la fin du mois, la terre de tous vos cactus doit être parfaitement sèche. En attendant, en cette mi-octobre, vous pouvez réaliser un dernier arrosage. Compte tenu des températures actuelles, prenez soin d’arroser et de laisser vos plantes à l’intérieur le temps du séchage.

Lire la suite

Je déménage ma collection

septembre 29, 2015 Soigner ses plantes d’intérieur 0
Je déménage ma collection

     Voici le casse-tête de nombreux collectionneurs. Combien de fois ai-je entendu des amis collectionneurs inquiets à l’idée de déménager leurs cactus. Je viens d’être confrontée à ce problème et à toutes les questions qui s’y rattachent. Comme eux, je me suis demandée comment certaines de mes plantes allaient survivre à ce long voyage. Comment j’allais transporter les plus volumineuses et les plus fragiles. Aujourd’hui, elles sont arrivées dans leur nouvel espace de vie et je vais vous expliquer en quelques mots comment s’est déroulée cette opération.

Le transport :

      La question principale est la suivante : comment je déménage autant de pots en un minimum de voyages et avec le minimum de casse? Pour éviter la casse, mieux vaut les déménager soi-même que de les confier à un déménageur, car s’il fait attention lors du chargement, on ne connaît pas sa façon de conduire or, il est préférable d’éviter les trous et de ne pas prendre les virages trop sèchement afin de ne pas trop chahuter les plantes surtout les plus petites dont l’enracinement est parfois limité. Vous connaissez le proverbe «on n’est jamais si bien servi que par soi-même». Dans notre situation, il s’applique complètement. Nous avons par conséquent loué un petit camion qui nous a permis de transporter non seulement les plantes, mais aussi des objets auxquels on tenait particulièrement. Pour ma part, je me suis procurée des caisses de taille identique sur les marchés pendant plusieurs mois afin de pouvoir les empiler. Il faut essayer de trouver des caisses profondes et solides et ce n’est pas si simple. Des caisses peu profondes conviennent aux petites plantes, mais il faut absolument qu’elles soient résistantes, il n’est pas question que la caisse vous reste entre les mains une fois chargée.
Une fois les bonnes caisses réunies, d’autres difficultés apparaissent.

DSC_0665

Lire la suite

Plantes succulentes en septembre

septembre 16, 2015 Plantes grasses 0
Plantes succulentes en septembre

     Voici le mois de septembre qui annonce la fin de l’été et la chute progressive des températures. Il y a déjà de nombreuses régions où il fait moins de dix degrés la nuit. Quelle est la conduite à tenir avec vos cactus ?

Arrosages et abris :

     La fraîcheur est de retour ainsi que la pluie, par conséquent, n’oubliez pas de réduire les arrosages de vos cactus. De plus, l’automne sera bientôt là, il faut commencer à les préparer pour l’hiver. N’oubliez pas que la terre doit être parfaitement sèche dans un bon mois.
Commencez à rentrer les plantes les plus sensibles au froid, notamment les Euphorbes, Sansevieria, Pachypodium, Hoya, Ceropegia, etc.

DSC_0692
Lire la suite

Comment faire une bouture ?

août 21, 2015 La plante du mois 0

     Voici une plante que j’ai acheté il y une petite dizaine d’année par correspondance. L’expéditeur met tout en œuvre pour que le colis parvienne à destination le plus rapidement possible, cependant la plante avait bien souffert. J’ai eu peur de la perdre, puis progressivement, elle s’est remise de son voyage. Depuis, elle a bien proliféré par semis spontanés.
Vers la fin de l’hiver ou le début du printemps, j’ai tenté une nouvelle expérience, comment faire une bouture de Dorstenia hildebrandtii ? Etant donné la facilité avec laquelle cette plante se reproduit en semis spontanés, il ne m’était pas encore venu à l’idée de tenter la bouture. Et bien, c’est fait, et le résultat est très concluant.

Ma manière de procéder :

J’ai donc sorti l’un d’eux de ma collection et j’ai coupé une branche d’une dizaine de centimètres. Si Dorstenia n’est pas véritablement une succulente mais qu’elle appartient plutôt à la famille des Ficus, j’ai traité la plante mère et la bouture de la même manière que si j’avais eu affaire à une succulente. J’ai repositionné la plante mère dans la collection et j’ai laissé sécher la cicatrice sur la bouture pendant quelques jours. Ensuite, je l’ai planté dans un petit pot de sable. J’ai été obligée de l’arroser fréquemment, plus encore que les plantes enracinées. Cependant, la petite bouture est restée bien verte et des fleurs sont apparues au mois d’août, preuve qu’elle se portait parfaitement bien plusieurs mois après son installation dans le sable.

DSC_0649

Lire la suite

Une plante grasse, Agave parviflora

août 5, 2015 La plante du mois 0
Une plante grasse, Agave parviflora

     Avec le retour du printemps, je commence à bouger tous les pots de cactus, notamment pour les arroser, mais aussi pour en placer certaines en abri froid. Il ne risque désormais plus de geler dans le cabanon, donc les plantes les moins sensibles au froid peuvent y prendre leur quartier jusqu’en juin.
Au cours de ces manipulations, je fais une belle découverte, une plante grasse,  Agave parviflora a fait un rejet.

Le rejet :

      La plante mère est déjà assez grosse et juste dans son pot. Par conséquent, si le rejet se développe trop, je vais rencontrer un problème de place dans le pot. Il y a donc urgence à la dépoter. Il y a alors deux solutions, soit je prends un pot plus grand, soit je sépare le rejet.   Normalement sur ce type de plante, la séparation entre la plante mère et le rejet ne doit pas poser de problème. C’est donc la solution que j’adopte, le rejet étant suffisamment développé pour supporter cette séparation.
Mais l’opération ne se déroule pas tout à fait comme prévu. En effet, le rejet se détache bien, mais il se retrouve sans racine. Bon, pas de panique, je vais tenter de le sauver.

Lire la suite

Les arrosages et la canicule?

juillet 22, 2015 Balcons et terrasses 2
Les arrosages et la canicule?

Avec ce temps, la sécheresse et la chaleur qui n’en finissent pas, tout le monde souffre et notamment nos plantes. Nous les humains, nous pouvons nous mettre à l’ombre et ” au frais”,  enfin, si on peut dire, mais ce n’est pas le cas des végétaux.

 

L’arrosage :

Alors, bien sûr, tous les soirs, puisque c’est le meilleur moment de la journée, c’est arrosage, arrosage et encore arrosage.
Depuis au moins 2 semaines, j’arrose aussi des arbres fruitiers trentenaires qui commençaient à sérieusement souffrir. D’ailleurs, c’est la première année que je les mouille autant. Et quand il s’agit d’un arbre, vous pouvez mettre de l’eau, un arrosoir de 10 litres sera souvent le bienvenu. Il faut savoir que certains gros arbres peuvent absorber plusieurs dizaines de litres d’eau par jour. Ce n’est pas un hasard s’il est conseillé de planter certaines espèces dans des régions humides pour limiter les inondations.

Tous les jeunes sapins sont morts.

Tous les jeunes sapins sont morts.

Lire la suite