Roxane Tilman, Auteur à Plantes et Jardin de Ville - Page 6 sur 7

Author Archives: Roxane Tilman

Les plantes d’intérieur et le Feng Shui

février 24, 2015 Choisir ses plantes d’intérieur, Plantes d'intérieur 2
Les plantes d’intérieur et le Feng Shui

Les plantes d’intérieur et le Feng Shui font bon ménage.

Mais qu’est ce que le Feng Shui ?

Le Feng Shui (vent et eau) est un art millénaire d’origine chinoise.Il a pour but d’harmoniser l’énergie de votre habitation de manière à vous procurer bien-être, santé, prospérité et vous permettre de vivre le plus sainement possible avec votre environnement.

Les plantes d’intérieur qu’elles soient vertes ou fleuries ont donc un rôle important à jouer dans cette discipline du Feng Shui car elles augmentent naturellement le chi, l’énergie qui réunit à la fois les matières inertes et les êtres vivants.
Pour de meilleurs résultats, pensez à aérer votre intérieur et laissez entrer le soleil.

Comment utiliser au mieux les plantes d’intérieur et le Feng Shui dans votre habitation?

Lorsqu’on combine différentes plantes d’intérieur (plantes grimpantes, plantes retombantes, plantes en pot) dans sa maison ou son appartement, on permet à un courant chi plus équilibré de circuler.
Ce qui importe c’est de diversifier au maximum les plantes en fonction de l’effet recherché.
Les plantes aux feuilles douces, retombantes et arrondies génèrent un chi yin relaxant.
Alors que les plantes aux feuilles pointues comme le Yucca émettent un chi yang plus dynamique.
Les plantes ainsi que les fleurs on toute leur importance là où l’énergie chi est déficiente, comme dans les coins sombres par exemple.
Les plantes ayant besoin pour la plupart de lumière, vous pourrez y placer un lierre qui lui supporte l’ombre. Grâce à sa présence, l’énergie sera moins stagnante.
Il est également possible de ralentir l’énergie rapide qui circule dans les longs couloirs en posant à chaque extrémité une plante feuillue.
Si vous vous trouvez dans la situation où vous avez un escalier qui descend vers la porte d’entrée, une partie du chi va s’échapper par cette porte. Pour le ralentir, placez une plante luxuriante entre la porte d’entrée et le pied de l’escalier.
Comme je l’ai mentionné dans un article précédent, les plantes vertes ont aussi un effet dépolluant pour votre intérieur et il est bénéfique à ce titre d’en disposer dans les endroits où se trouvent des appareils électriques par exemple.
Afin qu’elles soient les plus performantes possibles, il est nécessaire de bien s’en occuper.
Arrosez les à temps et à heure, enlevez les feuilles mortes car une plante malade supprime les bienfaits escomptés

plantes d'intérieur et feng shui

Quelles plantes choisir ?

Voici quelques propositions : les bégonias, les cyclamens, les jacinthes, les narcisses, les orchidées, les violettes d’Afrique (saintpaulia), les tulipes, les roses, les tournesols.
Les aracées (anthurium, dieffenbachia, monstera, philodendron, spathiphyllum), les crassulacées (plantes grasses aux feuilles charnues qui retiennent l’eau dans leurs tissus, crassula, kalenchoe), les fougères (asplenium, nephrolepsis, capillaire), les langues de belle-mère (sansevieria) le lierre…

Si vous voulez en apprendre plus sur cette pratique du Feng Shui, je vous conseille la lecture du blog suivant :
http://renovation-decoration-d-interieurs.com/
Vous y trouverez une mine de renseignements à ce sujet.

Et vous, tenez-vous compte du Feng Shui pour aménager votre intérieur et quelles plantes privilégiez-vous ?

Travaux de jardinage en février

février 1, 2015 Balcons et terrasses 0
Travaux de jardinage en février

Les travaux de jardinage en février ne sont pas nombreux. Par contre, il faut toujours faire attention à protéger vos plantes. Il n’est pas rare de connaître une deuxième offensive hivernale. Continuez donc à couvrir les plus fragiles d’entre elles avec du voile textile en cas de températures négatives. Et n’hésitez pas à les découvrir dès que la température remonte. Les plantes en pot sont plus fragiles que celles qui demeurent au jardin. C’est au niveau de leurs racines qu’il faut être particulièrement vigilant. Il en va de la survie de vos plantes.

Quels travaux de jardinage effectuer en février ?

Après avoir nettoyé vos pots les mois précédents, vous pouvez maintenant vous occuper des plantes. Enlevez les feuilles séchées, les branches et les tiges mortes. Grattez la terre pour l’aérer. Si vous avez des grimpantes, vous pouvez nettoyer les treillis qui les supportent. Vous pouvez aussi tailler vos fruitiers tels que framboisiers ou groseilliers

Et si vous plantiez un camélia ?

Certaines variétés fleurissent à cette période de l’année et leurs fleurs sont de toute beauté. Plante originaire d’Asie tropicale, le camélia aime la terre de bruyère. Si vous disposez d’un petit jardin et que vous souhaitez en planter un, il apprécie les sols profonds et bien drainés. Vous mélangerez votre terre de jardin avec de la terre de bruyère pour lui donner toutes les chances de prospérer dans les meilleures conditions. Lorsque vous l’arrosez, utilisez de l’eau non calcaire Tenez compte du fait qu’il déteste le vent qui abîme ses fleurs et bourgeons. Le camélia se plaît à l’ombre ou la mi-ombre. Le planter en dessous d’un arbre peut s’avérer une bonne idée. camelia mois de février

Il y a différents moments de l’année pour planter le camélia.

Tout dépend de la variété choisie et de la période de floraison. Pour un camélia qui fleurit au printemps, vous le planterez en automne. Pour un camélia qui fleurit en automne ou en hiver, vous le planterez au printemps.

Il existe de nombreuses variétés de camélia.

Certaines fleurs sont simples, d’autres doubles, elles ont des coloris divers  allant du rouge, blanc, rose au panaché. Que l’on se le fasse offrir ou qu’on se l’achète, il est dit que le camélia attirerait richesse et abondance. Vous pouvez toujours tenter l’expérience.

Ou alors pourquoi ne pas planter des hellébores ?

Les hellébores aussi appelées roses de Noël fleurissent en plein cœur de l’hiver. Ce qui en fait des plantes particulièrement recherchées en ces temps où les fleurs sont plutôt rare. On peut les utiliser en jardinières. Ou dans les jardins, elles conviennent très bien dans des massifs. Comme pour les camélias, plantez les sous un arbre à l’abri des vents violents. Les hellébores aiment les sols argileux bien drainés et ne craignent pas le froid. Les coloris sont également variés : ils vont du blanc, rose, pourpre au vert.

Idées pour une jardinière

Vous pouvez les associer avec un forsythia et du carex pour une jardinière essentiellement composée de blanc ou avec des bruyères et du lierre pour une jardinière plus colorée.

Et vous, qu’allez-vous planter en ce mois de février et quels travaux de jardinage allez-vous entreprendre ?

Cultiver un papyrus en intérieur

janvier 29, 2015 La plante du mois, Plantes d'intérieur 9
Cultiver un papyrus en intérieur

Envie d’une ambiance exotique dans votre intérieur ?
De feuillages touffus en forme d’ombrelle ?
D’une plante facile à vivre et facile d’entretien ?
Et qui se reproduit aisément ?

Ne cherchez plus. Le papyrus est votre plante.

Variétés conseillées pour cultiver un papyrus en intérieur

Cyperus papyrus est très fourni en feuilles fines et délicates et peut atteindre deux mètres.

Cyperus alternifolius peut atteindre un mètre cinquante.
Parmi cette variété, vous en trouvez des naines telles que le Cyperus Nana (trente à cinquante centimètres de hauteur)

Si vous maintenez une humidité permanente à votre papyrus, il poussera très rapidement.

Un peu d’histoire

Tout le monde se souvient des récits entendus à l’école où il était question des Égyptiens qui utilisaient le papyrus comme support d’écriture.
Sur les rives du Nil, il était cultivé en grande quantité.
Certaines plantes pouvaient même atteindre six mètres de haut.
Pour fabriquer l’ancêtre du papier, les Égyptiens coupaient les tiges en longueur identique.
L’écorce était retirée.
Une fois cette opération terminée, ils découpaient les tiges en lamelles puis les humidifiaient.
Les lamelles étaient disposées les unes à côté des autres.
D’autres bandes étaient étalées perpendiculairement
Restait ensuite à les sécher.

A cette époque, le papyrus remplissait de nombreuses fonctions.
Il servait entre autre à la création de barques, sa tige était comestible et on utilisait ses racines comme combustible.

De nos jours, son port imposant et sa facilité d’entretien en fait une très belle plante d’intérieur et d’extérieur.

papyrus1

 

Entretien du papyrus

Le papyrus aime avoir les pieds dans l’eau.
Normal pour une plante des marais.
Vous veillerez donc à lui fournir de l’eau en quantité nécessaire car le substrat doit toujours rester humide..
Pour se faire, vous déposerez le pot contenant votre papyrus dans un autre pot plus grand rempli à moitié d’eau.
Arrosez régulièrement votre plante afin d’éviter toute évaporation, elle n’en sera que plus belle.
Vous pouvez également lui apporter un engrais liquide tous les mois.

Si vous observez un jaunissement du bout des feuilles, plusieurs éléments peuvent en être la cause.

– le plus évident : le manque d’eau.
– la température trop basse de la pièce
– le manque de lumière.

Il n’y a pas de taille à effectuer si ce n’est d’enlever les tiges séchées.
De nouvelles pousses apparaîtront très vite par après.

Comment le reproduire ?

Vous prenez un verre d’eau.
Vous y plonger une bractée (ou couronne de feuilles de papyrus) à l’envers.
Environ trois semaines plus tard, des racines apparaissent.
Vous pouvez replanter la rosette de papyrus dans du terreau.

Papyrus en extérieur

Vous pouvez bien évidemment utiliser le papyrus comme plante d’extérieur si vous disposez d’un petit jardin et surtout d’un plant d’eau.
A côté des nénuphars, il est du plus bel effet.
Il existe de nombreuses variétés au feuillage et forme différentes.
Vous avez donc l’embarras du choix.
Pensez à rentrer votre papyrus en cas de gel prolongé car il ne supporte pas des températures en dessous de moins cinq degrés.

Quels travaux de jardinage en janvier ?

janvier 15, 2015 Balcons et terrasses 0
Quels travaux de jardinage en janvier ?

Janvier est un mois calme en ce qui concerne les travaux de jardinage.

Mais il y a toujours des petites choses à faire pour celui ou celle qui aiment avoir un beau balcon ou jardin en toute saison.

Voici donc les principaux travaux de jardinage en janvier :

Nettoyage des pots

Si vous ne l’avez pas fait le mois précédent,vous pouvez nettoyer les pots qui accueilleront de nouvelles plantes au printemps. Gagner du temps sur les mois prochains est une bonne option car bientôt ils seront très chargés en travaux de jardinage.
Pour se faire, utilisez de l’eau de javel et de l’eau savonneuse.

Protection des plantes

Continuez à protéger vos plantes qui restent dehors.
L’hiver n’a certainement pas dit son dernier mot et un coup de froid est toujours possible. Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir.

Jardinière

Pourquoi ne pas confectionner une nouvelle jardinière ?

Dans un grand pot (30 cm) cette fois.
Vous y mettrez un skimmia « rubella ».
Si vous souhaitez avoir des baies rouges par la suite, choisissez un sujet femelle et ne le taillez pas après la floraison.
Vous l’accompagnerez par exemple de lierre pour l’effet retombant de celui-ci.
Et vous y ajouterez des pensées blanches qui se marieront très bien avec la teinte rouge de votre skimmia.

Le nourrissage des oiseaux

Ce sont les alliés de vos jardins et balcons alors pourquoi ne pas s’en occuper.
En plus du plaisir de les observer, ils s’avéreront utiles pour vous débarrasser des nuisibles lorsque ceux feront leur apparition.

oiseau jardinage janvier

Quelques petits conseils à suivre

Si vous avez commencé à leur donner à manger lors des premiers froids, ne vous interrompez pas jusqu’à la fin de l’hiver.
Ils ont pris l’habitude de venir se régaler chez vous et seraient désorientés de ne plus rien y trouver surtout en cette période où la nourriture se fait rare dans la nature. Profitez du peu de travaux de jardinage qu’il y a à fournir ce mois pour les bichonner. Ils vous en seront reconnaissants.

Nettoyez aussi régulièrement les lieux pour préserver l’hygiène.

Où placer la nourriture ?

Cela dépend de vos visiteurs.
Des oiseaux tels que le merle ou la grive se nourrissent à même le sol.
Alors que la mésange préfère les hauteurs et apprécie les mangeoires.
Il en existe différentes sortes, de la « maison » réalisée à l’aide d’une bouteille plastique où vous aurez percé une petite ouverture à la classique qu’on trouve dans le commerce.
Les filets font également l’affaire pour les petits oiseaux qui peuvent facilement se contorsionner.
L’idéal est bien sûr de diversifier la nourriture pour accueillir le plus grand nombre de visiteurs.

Quelle nourriture pour quel oiseau ?

Les pommes, les poires, les raisins secs, les pommes de terre cuites pour le merle et la grive
Le riz cuit pour le moineau, la mésange, le rouge-gorge et le pinson
Le millet pour le moineau, le rouge-gorge et le pinson
Les noix, noisettes, amandes pour la mésange
Les graines de tournesol pour le pinson, le verdier, le chardonneret et la mésange
Reste aussi les boules de graisse que vous pouvez confectionner vous-même ou acheter en magasin.
Évitez les aliments salés et le pain sec en gros morceaux.

Donnez leur à boire régulièrement et pourquoi pas toute l’année.
Vous pouvez même leur fournir un petit bassin.
Quel plus beau spectacle que de voir un oiseau s’ébrouer dans l’eau.
Par temps froid, l’eau tiède est conseillée.
Et en cas de gel prononcé, cassez la glace et versez de l’eau chaude

Et vous, accueillez-vous des oiseaux dans votre jardin ou sur votre balcon ?
Et si oui, lesquels ?

Bien choisir ses plantes grimpantes

décembre 12, 2014 Balcons et terrasses 6
Bien choisir ses plantes grimpantes

Vous souhaitez habiller et donner du cachet à votre balcon ?

Alors n’hésitez plus, grimpantes sont faites pour vous.
Car en plus d’être belles, elles ont de nombreux avantages.

Voici donc quelques astuces pour choisir ses plantes grimpantes.

 

Les avantages des plantes grimpantes

Elles occupent l’espace vertical
Elles créent du relief
Elles poussent rapidement
Elles dissimulent un mur disgracieux
Elles peuvent aussi vous cacher d’un voisin trop curieux

Mais avant d’acheter une grimpante, tenez compte de ces éléments

L’orientation de votre balcon
Comme pour chaque plante, il est important d’y réfléchir pour donner ensuite à votre grimpante toutes les chances de s’y plaire et surtout de s’y épanouir.

Quelques exemples :
Au nord, jasmin d’hiver, vigne vierge
Au sud, capucine, passiflore
A l’est, solanum et clématite
A l’ouest, jasmin, bignone.

Êtes-vous intéressé(e) par les couleurs ?
Alors la vigne vierge avec ses couleurs flamboyantes en automne vous comblera.

Les senteurs ?
Je vous conseille le jasmin ou le chèvrefeuille pour leur parfum enivrant

Préférez-vous avoir des fruits ?
Les tomates, la vigne sont un bon choix pour votre petite récolte personnelle

Ou des fleurs ?
La glycine, le rosier grimpant ou les clématites vous offriront une magnifique floraison

 

Les catégories des plantes grimpantes

Il y a trois catégories de grimpantes :

Celles qui s’enroulent toute seule et n’ont besoin d’aucune aide de votre part
Ex : le jasmin officinal, le chèvrefeuille, la glycine

Celles qui s’accrochent à l’aide de vrilles ou de crampons
Ex : le lierre, le campsis (bignone)

Celles qu’il faut aider à grimper
Ex : la clématite, le rosier grimpant, les capucines, les pois de senteur, la passiflore

 

Le matériel à posséder pour faire pousser des plantes grimpantes

Du fil de fer (le moins coûteux)
Vous les tendez tous les 50 cm et vous les fixez à des pitons

Un croisillon en bois en forme de losange

Un treillage

 

Comment planter une plante grimpante ?

Pensez à acheter un pot suffisamment grand.
Son diamètre doit être supérieur à celui d’origine
Retirez votre plante de son premier pot et trempez la motte dans l’eau.
Quand il n’y a plus de bulles, vous la sortez et vous vérifiez l’état des racines.
Si elles forment un chignon, vous le démêlez.
Ensuite, vous plantez votre grimpante en la penchant légèrement dans le pot auquel vous aurez auparavant mis des billes d’argile ou des tessons dans le fond ainsi que du terreau par dessus et autour de la plante.
Et voilà, votre grimpante est installée.

 

L’entretien des plantes grimpantes

Il n’est pas compliqué.
Le mieux est de le pratiquer régulièrement en enlevant les feuilles et les fleurs fanées et en coupant à l’aide d’un sécateur les branches mortes, envahissantes ou abîmées.

 

Quand tailler vos plantes grimpantes ?

Cela dépend de la catégorie de votre plante.
Certaines comme la glycine par exemple demande plusieurs tailles.

A retenir à ce sujet :
Une plante qui fleurit au printemps comme certaines clématites se taille juste après la floraison.
Une plante qui fleurit en été se taille en hiver

Et vous aimez-vous les grimpantes et si oui, quelles sont vos préférées ?
Si vous le souhaitez, des articles sur une catégorie précise de grimpante s’en suivront.
A vous de me faire savoir lesquelles vous intéressent particulièrement

Ma plante est malade : les tétranyques tisserands

novembre 18, 2014 Soigner ses plantes d’intérieur 0
Ma plante est malade : les tétranyques tisserands

Sous ce nom quelque peu rébarbatif se cachent de vilaines petites bêtes pas bien grandes (elles ne mesurent pas plus de 0,5 mm) mais drôlement nuisibles.
Si vous n’y prêtez pas attention et n’agissez en conséquence, elles peuvent causer beaucoup de dégâts sur vos plantes.
Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle nuisibles ou ravageurs.

J’en sais quelque chose, ce sont elles qui m’ont occasionné le plus de problèmes, c’est pourquoi j’ai choisi d’en parler en premier.

Lire la suite