Blog - Page 17 sur 20 - Plantes et Jardin de Ville

Archives

Cultiver un citronnier en pot

mars 15, 2015 Balcons et terrasses 0
Cultiver un citronnier en pot

Vous aimez les plantations en pot ? Pourquoi ne pas opter cette fois pour un citronnier en pot ? Connu pour son beau feuillage vert et ses fleurs bien parfumées, le citronnier peut être un arbuste très décoratif sur votre terrasse ou votre balcon. D’ailleurs, les vertus nutritionnelles et thérapeutiques de ses fruits ne sont plus à prouver. Lire la suite

Le jardinage des cactus et les enfants

mars 3, 2015 Plantes grasses 0
Le jardinage des cactus et les enfants

Vous allez accueillir ou vous attendez l’arrivée d’un bébé et vous avez des cactus à votre domicile. Vous vous demandez si vous devez vous débarrasser de vos plantes ou si les deux vont pouvoir cohabiter sans danger. Ce type de « jardinage enfant » est-il compatible ?

mms_img-1106048999    Danger: Euphorbe

 

La découverte :

     L’enfant est bien souvent attiré par ces plantes, il veut les voir, les toucher, nous le constatons régulièrement lors des expositions ventes de plantes et dans les jardineries au rayon « cactées ». La rencontre est donc inévitable. Elles sont différentes des autres avec leurs aiguillons et leur forme inhabituelle, la curiosité des enfants s’en trouve aiguisée. Comme chacun sait, l’enfant apprend avec tous ses sens. Il faut donc regarder, toucher, goûter, sentir. Faut-il pour autant mettre toutes vos plantes à la poubelle ? Allez-vous mettre votre gazinière ou vos plaques chauffantes, votre four, vos lessives et autres produits d’entretien à la décharge ? C’est peu probable, car vous avez besoin de préparer à manger et de laver votre linge. Vous allez donc mettre certains produits en zone inaccessible et pour le reste, vous allez instaurer des interdits. Ainsi, l’enfant grandira avec des casseroles sur le feu et des plats dans un four bouillant. Et heureusement, les drames n’arrivent pas à tout le monde. Lire la suite

5 plantes aromatiques vivaces

février 25, 2015 Plantes aromatiques 0
5 plantes aromatiques vivaces

Cette sélection de 5 plantes aromatiques va ravir les personnes souhaitant avoir à disposition des plantes aromatiques sur leur balcon ou dans leur jardin sans avoir la contrainte de les replanter chaque année.

 

Qu’est-ce donc une plante vivace ?

Une plante vivace, appelée aussi plante pérenne, est une plante pouvant vivre plusieurs années. Pendant l’hiver, ce sont les organes enterrés (bulbes, racines, rhizomes) qui permettent à la plante de tenir : ces organes sont à l’abri du froid et contiennent les réserves.

Sélectionner des plantes aromatiques vivaces va permettre de ne pas renouveler chaque année les plantes : un gain de temps et d’énergie pour les personnes souhaitant avoir leur propres aromates sans y passer trop de temps et d’énergie.

Lire la suite

Les plantes d’intérieur et le Feng Shui

février 24, 2015 Choisir ses plantes d’intérieur, Plantes d'intérieur 2
Les plantes d’intérieur et le Feng Shui

Les plantes d’intérieur et le Feng Shui font bon ménage.

Mais qu’est ce que le Feng Shui ?

Le Feng Shui (vent et eau) est un art millénaire d’origine chinoise.Il a pour but d’harmoniser l’énergie de votre habitation de manière à vous procurer bien-être, santé, prospérité et vous permettre de vivre le plus sainement possible avec votre environnement.

Les plantes d’intérieur qu’elles soient vertes ou fleuries ont donc un rôle important à jouer dans cette discipline du Feng Shui car elles augmentent naturellement le chi, l’énergie qui réunit à la fois les matières inertes et les êtres vivants.
Pour de meilleurs résultats, pensez à aérer votre intérieur et laissez entrer le soleil.

Comment utiliser au mieux les plantes d’intérieur et le Feng Shui dans votre habitation?

Lorsqu’on combine différentes plantes d’intérieur (plantes grimpantes, plantes retombantes, plantes en pot) dans sa maison ou son appartement, on permet à un courant chi plus équilibré de circuler.
Ce qui importe c’est de diversifier au maximum les plantes en fonction de l’effet recherché.
Les plantes aux feuilles douces, retombantes et arrondies génèrent un chi yin relaxant.
Alors que les plantes aux feuilles pointues comme le Yucca émettent un chi yang plus dynamique.
Les plantes ainsi que les fleurs on toute leur importance là où l’énergie chi est déficiente, comme dans les coins sombres par exemple.
Les plantes ayant besoin pour la plupart de lumière, vous pourrez y placer un lierre qui lui supporte l’ombre. Grâce à sa présence, l’énergie sera moins stagnante.
Il est également possible de ralentir l’énergie rapide qui circule dans les longs couloirs en posant à chaque extrémité une plante feuillue.
Si vous vous trouvez dans la situation où vous avez un escalier qui descend vers la porte d’entrée, une partie du chi va s’échapper par cette porte. Pour le ralentir, placez une plante luxuriante entre la porte d’entrée et le pied de l’escalier.
Comme je l’ai mentionné dans un article précédent, les plantes vertes ont aussi un effet dépolluant pour votre intérieur et il est bénéfique à ce titre d’en disposer dans les endroits où se trouvent des appareils électriques par exemple.
Afin qu’elles soient les plus performantes possibles, il est nécessaire de bien s’en occuper.
Arrosez les à temps et à heure, enlevez les feuilles mortes car une plante malade supprime les bienfaits escomptés

plantes d'intérieur et feng shui

Quelles plantes choisir ?

Voici quelques propositions : les bégonias, les cyclamens, les jacinthes, les narcisses, les orchidées, les violettes d’Afrique (saintpaulia), les tulipes, les roses, les tournesols.
Les aracées (anthurium, dieffenbachia, monstera, philodendron, spathiphyllum), les crassulacées (plantes grasses aux feuilles charnues qui retiennent l’eau dans leurs tissus, crassula, kalenchoe), les fougères (asplenium, nephrolepsis, capillaire), les langues de belle-mère (sansevieria) le lierre…

Si vous voulez en apprendre plus sur cette pratique du Feng Shui, je vous conseille la lecture du blog suivant :
http://renovation-decoration-d-interieurs.com/
Vous y trouverez une mine de renseignements à ce sujet.

Et vous, tenez-vous compte du Feng Shui pour aménager votre intérieur et quelles plantes privilégiez-vous ?

Cactus entretien en février

février 12, 2015 Plantes grasses 0
Cactus entretien en février

     Nous voici en février, mois l’activité “cactus entretien” reprend doucement. Il est fort probable que les températures extérieures commencent à monter dans le courant du mois. Les boutons floraux se préparent, peut-être que sur certaines plantes, vous allez commencer à les voir apparaître. Ils sont encore tout petits, mais ils ne demandent qu’à se développer. Les plantes ont un aspect flétri, elles souffrent. Le temps est venu de les aider à se réveiller doucement. Mais attention, l’hiver n’est pas fini, il faut plus que jamais prendre garde aux pourritures.

The Biznaga Cactus with Flower Blossom Outside.

Surveiller la météo

      C’est le bon moment pour commencer à surveiller la météo sur de longues périodes de dix à quinze jours. Quand vous voyez que les températures atteignent les 12 à 15°C sur une période d’une semaine, vous pouvez alors réaliser un arrosage. Soit il pleut et vos plantes seront ravies de passer une journée dehors où elles vont avoir l’air, la lumière et l’eau. Soit il ne pleut pas et vous utilisez le traditionnel arrosoir. N’hésitez pas à mettre une bonne quantité d’eau. N’oubliez surtout pas de les rentrer au chaud le soir. Dans ce cas, il vaut même mieux les installer à une température supérieure à 15°C en attendant que la terre soit sèche.
Ensuite, vous pouvez les replacer dans leurs quartiers d’hiver. N’arrosez pas plus d’une fois dans le mois.
Si vous pouvez vous procurer de l’eau de pluie, c’est idéal pour les cactus. Autre avantage, c’est gratuit et en ce moment, il y en a en abondance.

L’observation

      Vous allez déplacer tous vos pots, alors profitez-en pour regarder s’il n’y a pas quelques envahisseurs indésirables. Si tel est le cas, traitez avant de remettre les plantes à leur place. Ne mouillez surtout pas les parties traitées de la plante ce qui éliminerait les effets du produit.

Le rempotage

      Vous pouvez aussi profiter de cette période un peu plus douce pour commencer les rempotages. Vous allègerez ainsi votre emploi du temps du printemps. Normalement, vous avez profité de l’hiver pour préparer votre substrat et vos pots. Vous avez fait le bilan du matériel dont vous allez avoir besoin et vous l’avez acheté et désinfecté (substrat, pots, étiquettes). Dépotez de préférence en journée, il est beaucoup plus aisé de voir les poux des racines à la lumière naturelle.

Préparation des semis

      Si vous souhaitez faire des semis, votre matériel est également prêt ou presque. Vous avez acheté vos graines, les pots ou bacs à semi sont nettoyés ainsi que les éventuels sacs plastiques, les étiquettes sont propres, le substrat est désinfecté et sec, le quartz est également nettoyé, vous avez vos produits (engrais et fongicide). Vous n’attendez plus que la clémence de la météo. Si vous avez de la place, vous pouvez commencer à préparer vos pots ou vos bacs à semi. Ainsi, le moment venu, il ne vous restera plus qu’à mettre les produits, les graines et à arroser.

Photo maison article 11

En attendant le printemps

      Vous continuez à soigner avec amour vos plantules de l’année précédente et vous prenez plaisir à les regarder grandir. Dans quelques mois, les plus développées pourront rejoindre les plantes adultes. Attention cependant à ne pas trop les exposer au soleil, elles sont encore fragiles.

     Nous entrons dans la période où les jours rallongent, les températures vont bientôt devenir plus clémentes et il nous tarde que la nature se réveille. Alors, aidons-là en douceur.

Si vous souhaitez vous procurer des graines, les jardineries en vendent en mélange. Sinon, vous pouvez les commander en ligne chez des producteurs de cactées, notamment chez ADBLPS, principal producteur français de graines ou chez de gros producteurs à l’étranger, par exemple UHLIG basé en Allemagne. Vous aurez des graines de qualité avec des garanties de réussite sur les semis faciles. Pour certains semis particuliers, ADBLPS vous envoie également des conseils pour vous aider à réussir. Les sachets de graines sont pour la majorité à des prix abordables (moins d’un euro les 20 graines). Dans bien des cas, plus le prix est bas, plus la plante produit de graines et plus celles-ci germent facilement.

La culture du framboisier en pot

février 6, 2015 Balcons et terrasses 58
La culture du framboisier en pot

Qui n’a jamais eu envie de bonnes framboises, bien charnues et rafraîchissantes, un après-midi d’été ? Ou de belles framboises cueillies sur son propre balcon pour le dessert ? La framboise est un fruit délicieux dont personne ne peut se passer. Mieux encore, le framboisier est une des plantes les plus faciles à cultiver car elle ne nécessite que très peu d’entretien. Et bonne nouvelle : il est tout à fait envisageable de cultiver le framboisier en pot, sur votre terrasse ou votre balcon.

Dessert framboises Lire la suite

La culture de l’epine du Christ

février 5, 2015 La plante du mois 0
La culture de l’epine du Christ

Euphorbia milii encore appelée « couronne du Christ » ou « epine du christ » a la particularité d’être en fleur en hiver. Originaire de Madagascar, elle fait partie des quelques plantes qui ont gardé leur rythme de vie de l’hémisphère sud, c’est-à-dire que les mois de décembre et janvier correspondent pour elle à l’été. C’est pour cette raison qu’elles sont actuellement en fleurs.

Disponibilité :

C’est une plante très facile à trouver en jardinerie. Ses fleurs sont le plus souvent de couleur rouge ou jaune. Si vous souhaitez en acquérir une, vérifiez que la terre soit sèche. En effet, si elle est mouillée, vous ne savez pas si elle a été abondamment arrosée ou pas, ni le risque de pourriture qui en découle. De plus, vous allez la sortir à une période où il fait généralement froid. Même si cette sortie est de courte durée, elle la supportera mieux si le substrat est sec. Après quelques heures passées au chaud, si elle est légèrement flétrie il sera alors toujours temps de l’arroser.

??????????????????????????????????????????????
Culture :

C’est une plante qui craint le froid, il ne faut pas que la température descende en dessous de 12 à 15°C. De ce fait, nous les gardons bien souvent dans des pièces chauffées en hiver ce qui permet de l’arroser de temps en temps pendant sa période de floraison. C’est une plante qui fleurit facilement chaque année. Cependant, comme pour toutes les cactées, attendez que le substrat soit bien sec entre deux arrosages.
Si vous la sortez en été, assurez-vous que les températures nocturnes ne descendent pas en dessous d’une quinzaine de degré.

La multiplication :

C’est une plante qui se bouture facilement. Il suffit de couper des morceaux de branches, de les laisser sécher et de les replanter dans du sable.

Euphorbia milii Christusdorn Молочай Миля Wilczomlecz okazały

Les dangers :

L’épine du Christ, comme toutes les euphorbes a de la sève très irritante. D’aspect, l’épiderme paraît très dur, il ressemble à du bois, mais en réalité, il est extrêmement fragile. Une petite éraflure suffit à l’écoulement du latex, voire à sa projection. Il faut donc être très prudent quand on manipule ces plantes et mieux vaut éviter de les laisser dans des zones de passage. Concernant les aiguillons, il faut faire attention de ne pas se blesser accidentellement, mais c’est une plante que l’on peut manipuler à mains nues tant qu’elle est de petite taille, car il est facile de glisser ses doigts entre les épines (par exemple lors d’un rempotage).

Globalement, c’est une plante facile à trouver, qui demande peu d’entretien et qui fleurit facilement. Par contre, il faut être prudent, car sa sève est dangereuse et elle est quand même armée d’aiguillons.

Alors, n’hésitez pas à vous en procurer une et à partager votre expérience.

Travaux de jardinage en février

février 1, 2015 Balcons et terrasses 0
Travaux de jardinage en février

Les travaux de jardinage en février ne sont pas nombreux. Par contre, il faut toujours faire attention à protéger vos plantes. Il n’est pas rare de connaître une deuxième offensive hivernale. Continuez donc à couvrir les plus fragiles d’entre elles avec du voile textile en cas de températures négatives. Et n’hésitez pas à les découvrir dès que la température remonte. Les plantes en pot sont plus fragiles que celles qui demeurent au jardin. C’est au niveau de leurs racines qu’il faut être particulièrement vigilant. Il en va de la survie de vos plantes.

Quels travaux de jardinage effectuer en février ?

Après avoir nettoyé vos pots les mois précédents, vous pouvez maintenant vous occuper des plantes. Enlevez les feuilles séchées, les branches et les tiges mortes. Grattez la terre pour l’aérer. Si vous avez des grimpantes, vous pouvez nettoyer les treillis qui les supportent. Vous pouvez aussi tailler vos fruitiers tels que framboisiers ou groseilliers

Et si vous plantiez un camélia ?

Certaines variétés fleurissent à cette période de l’année et leurs fleurs sont de toute beauté. Plante originaire d’Asie tropicale, le camélia aime la terre de bruyère. Si vous disposez d’un petit jardin et que vous souhaitez en planter un, il apprécie les sols profonds et bien drainés. Vous mélangerez votre terre de jardin avec de la terre de bruyère pour lui donner toutes les chances de prospérer dans les meilleures conditions. Lorsque vous l’arrosez, utilisez de l’eau non calcaire Tenez compte du fait qu’il déteste le vent qui abîme ses fleurs et bourgeons. Le camélia se plaît à l’ombre ou la mi-ombre. Le planter en dessous d’un arbre peut s’avérer une bonne idée. camelia mois de février

Il y a différents moments de l’année pour planter le camélia.

Tout dépend de la variété choisie et de la période de floraison. Pour un camélia qui fleurit au printemps, vous le planterez en automne. Pour un camélia qui fleurit en automne ou en hiver, vous le planterez au printemps.

Il existe de nombreuses variétés de camélia.

Certaines fleurs sont simples, d’autres doubles, elles ont des coloris divers  allant du rouge, blanc, rose au panaché. Que l’on se le fasse offrir ou qu’on se l’achète, il est dit que le camélia attirerait richesse et abondance. Vous pouvez toujours tenter l’expérience.

Ou alors pourquoi ne pas planter des hellébores ?

Les hellébores aussi appelées roses de Noël fleurissent en plein cœur de l’hiver. Ce qui en fait des plantes particulièrement recherchées en ces temps où les fleurs sont plutôt rare. On peut les utiliser en jardinières. Ou dans les jardins, elles conviennent très bien dans des massifs. Comme pour les camélias, plantez les sous un arbre à l’abri des vents violents. Les hellébores aiment les sols argileux bien drainés et ne craignent pas le froid. Les coloris sont également variés : ils vont du blanc, rose, pourpre au vert.

Idées pour une jardinière

Vous pouvez les associer avec un forsythia et du carex pour une jardinière essentiellement composée de blanc ou avec des bruyères et du lierre pour une jardinière plus colorée.

Et vous, qu’allez-vous planter en ce mois de février et quels travaux de jardinage allez-vous entreprendre ?

Cultiver un papyrus en intérieur

janvier 29, 2015 La plante du mois, Plantes d'intérieur 13
Cultiver un papyrus en intérieur

Envie d’une ambiance exotique dans votre intérieur ?
De feuillages touffus en forme d’ombrelle ?
D’une plante facile à vivre et facile d’entretien ?
Et qui se reproduit aisément ?

Ne cherchez plus. Le papyrus est votre plante.

Variétés conseillées pour cultiver un papyrus en intérieur

Cyperus papyrus est très fourni en feuilles fines et délicates et peut atteindre deux mètres.

Cyperus alternifolius peut atteindre un mètre cinquante.
Parmi cette variété, vous en trouvez des naines telles que le Cyperus Nana (trente à cinquante centimètres de hauteur)

Si vous maintenez une humidité permanente à votre papyrus, il poussera très rapidement.

Un peu d’histoire

Tout le monde se souvient des récits entendus à l’école où il était question des Égyptiens qui utilisaient le papyrus comme support d’écriture.
Sur les rives du Nil, il était cultivé en grande quantité.
Certaines plantes pouvaient même atteindre six mètres de haut.
Pour fabriquer l’ancêtre du papier, les Égyptiens coupaient les tiges en longueur identique.
L’écorce était retirée.
Une fois cette opération terminée, ils découpaient les tiges en lamelles puis les humidifiaient.
Les lamelles étaient disposées les unes à côté des autres.
D’autres bandes étaient étalées perpendiculairement
Restait ensuite à les sécher.

A cette époque, le papyrus remplissait de nombreuses fonctions.
Il servait entre autre à la création de barques, sa tige était comestible et on utilisait ses racines comme combustible.

De nos jours, son port imposant et sa facilité d’entretien en fait une très belle plante d’intérieur et d’extérieur.

papyrus1

 

Entretien du papyrus

Le papyrus aime avoir les pieds dans l’eau.
Normal pour une plante des marais.
Vous veillerez donc à lui fournir de l’eau en quantité nécessaire car le substrat doit toujours rester humide..
Pour se faire, vous déposerez le pot contenant votre papyrus dans un autre pot plus grand rempli à moitié d’eau.
Arrosez régulièrement votre plante afin d’éviter toute évaporation, elle n’en sera que plus belle.
Vous pouvez également lui apporter un engrais liquide tous les mois.

Si vous observez un jaunissement du bout des feuilles, plusieurs éléments peuvent en être la cause.

– le plus évident : le manque d’eau.
– la température trop basse de la pièce
– le manque de lumière.

Il n’y a pas de taille à effectuer si ce n’est d’enlever les tiges séchées.
De nouvelles pousses apparaîtront très vite par après.

Comment le reproduire ?

Vous prenez un verre d’eau.
Vous y plonger une bractée (ou couronne de feuilles de papyrus) à l’envers.
Environ trois semaines plus tard, des racines apparaissent.
Vous pouvez replanter la rosette de papyrus dans du terreau.

Papyrus en extérieur

Vous pouvez bien évidemment utiliser le papyrus comme plante d’extérieur si vous disposez d’un petit jardin et surtout d’un plant d’eau.
A côté des nénuphars, il est du plus bel effet.
Il existe de nombreuses variétés au feuillage et forme différentes.
Vous avez donc l’embarras du choix.
Pensez à rentrer votre papyrus en cas de gel prolongé car il ne supporte pas des températures en dessous de moins cinq degrés.