Bulbe d'Haemanthus albiflorus

Entretenir Haemanthus albiflorus

Voici une plante assez peu connue, qui est pourtant de culture facile et dont la floraison vous ravira. Elle fait partie de la famille des Amaryllis, elle est cependant plus petite. Elle débute sa floraison actuellement contrairement à Amaryllis qui fleurit en hiver et au début du printemps.

 

L’aspect :

C’est une plante d’assez petite taille qui rentre dans un pot de diamètre 10 à 12 cm pour une hauteur de 25 à 30 cm. Elle développe des feuilles en opposition sur un bulbe. Les petites feuilles se développent entre les grandes.

DSC_0734

Sa disponibilité :

On ne la trouve pas couramment, elle se transmet essentiellement entre passionnés de plantes. C’est de cette manière que je l’ai acquise.

 

L’entretien :

Elle supporte des températures de 4 à 5°C en hiver dès l’instant que la terre est bien sèche. D’ailleurs, pendant cette période hivernale, vous pouvez complètement interrompre les arrosages pour les reprendre de février à octobre. Par contre, ce sont des plantes qui ont souffert de la chaleur cet été, les feuilles se sont recroquevillées, elles ont exigé des arrosages réguliers, au moins une fois par semaine.

Le substrat drainant pour cactées lui convient parfaitement.
Elle se multiplie par bouturage.

 

La floraison :

Elle fleurit aisément chaque année à l’automne à partir du moment où elle a atteint sa taille adulte. Une belle hampe florale se développe à partir du centre de la plante pour monter plus haute que les feuilles. Ses fleurs blanches restent quelques jours ce qui permet d’en profiter contrairement à la floraison des cactus. Pour ma part, je n’ai pas obtenu de graines à l’issue d’une floraison.

DSC_0730

Les maladies et envahisseurs :

C’est une plante qui n’est pas non plus très sensible aux envahisseurs, ni aux maladies. Mes Haemanthus sont avec mes cactus, elles n’ont pour le moment jamais été contaminées par les cochenilles.

 

Haemanthus albiflorus est une plante de taille modeste dont la floraison est magnifique. Son entretien est facile, mais on la trouve difficilement. Par conséquent, si un jour on vous en propose un exemplaire, n’hésitez pas, vous ne serez certainement pas déçu.
Si vous avez des compléments d’information par rapport à cette plante peu répandue, n’hésitez pas à nous les faire partager.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*