Cochenille farineuse sur Chamaelobivia - Plantes et Jardin de Ville

Cochenille farineuse sur Chamaelobivia

     A plusieurs reprises, je vous ai dit que les surprises avaient souvent lieu au printemps avec les cactus. Il y a une grande quantité de bonnes surprises (les fleurs) et heureusement, puis, il y a les mauvaises (les plantes qui ont souffert). Chaque année une plante est infectée et c’est seulement entre mars et juin que je m’en aperçois, quand je les déplace pour les installer pour le printemps ou pour l’été. Cette année, c’est au tour de Chamaelobivia.

Son état général :

      Les cochenilles se sont installées un peu sur les branches, mais surtout à leur base, à la limite de la terre, si bien qu’elles n’étaient pas facilement visibles. Ce qui m’a alerté, c’est une branche complètement marron. C’est alors que je ne me suis pas contentée de nettoyer et traiter les longueurs de branches, mais je les ai déplacées afin de voir le dessous. Et là, catastrophe, les bases de toutes les branches étaient couvertes de cochenilles. Une des branches est irrécupérable, les autres devraient s’en sortir.

Méthode suivie :

      Dans un premier temps, j’ai dépoté la plante, puis j’ai séparé les branches les unes des autres de façon à atteindre toutes les cochenilles. J’ai nettoyé l’ensemble manuellement à l’aide d’un cure-dents, puis j’ai pulvérisé de l’alcool sur chacune des faces de chaque branche. J’ai laissé sécher pendant 24 heures, puis j’ai de nouveau pulvérisé de l’alcool. Après un deuxième séchage, j’ai rempoté dans la terre les branches qui ont des racines et dans du sable, les branches sans racines. Nous sommes en avril, donc normalement, des racines devraient se former rapidement sur les branches où il n’y en a pas. Concernant les branches déjà enracinées, elles devraient reprendre de la vigueur rapidement et sans problème, les racines étant très belles. Désormais, il ne me reste plus qu’à vérifier régulièrement.

Chamaelobivia

Chamaelobivia

Les plantes attaquées les années précédentes :

      Un Lobivia a déjà été particulièrement touché il y a trois à quatre ans. Il s’est complètement remis. De nouvelles petites branches sont en formation.

Lobivia

Lobivia

L’été dernier, j’ai écrit un article sur Aylostera albiflora, lui aussi très atteint par les cochenilles. Les morceaux les plus beaux avec racines commencent à repartir. Par contre, parmi les morceaux les plus endommagés et ceux sans racines, il n’y a presque pas de reprises. On peut quand même dire que la plante est sauvée, même si elle est beaucoup moins belle qu’elle n’était. Je vais dans un à deux mois remettre dans un seul et unique pot tous les morceaux encore en vie et attendre que l’ensemble reprenne de la vigueur.

Aylostera albiflora

Aylostera albiflora

     Un conseil, observez attentivement la base de vos plantes. Chamaelobivia a particulièrement souffert, mais d’autres plantes ont été aussi plus ou moins attaquées au collet (base de la plante, partie à la limite de la terre).
Si malheureusement un jour une de vos plantes est sérieusement attaquée par la cochenille farineuse, nettoyez là correctement avec un ustensile avant de bien la pulvériser à l’alcool à 2 ou 3 reprises, puis replantez ensemble les morceaux les moins attaqués, et dans un autre pot, regroupez les morceaux les plus attaqués. Les plantes mettent alors plusieurs années avant de redevenir belles, mais la technique fonctionne bien.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*