Cultiver Mammillaria bocasana

Cultiver Mammillaria bocasana

Voici une petite plante couramment disponible sur le marché il y a quelques années et que l’on trouve beaucoup plus difficilement aujourd’hui. Avec les cactus, c’est ainsi que ça fonctionne. Pourquoi ? Certaines plantes prélevées dans leur milieu naturel alors que c’est interdit sont confisquées par les douanes. Des producteurs travaillent en coopération avec les douaniers, c’est-à-dire qu’ils récupèrent les plantes confisquées et ils ont pour mission de les faire reproduire et de les diffuser largement sur le marché. C’est ainsi que pendant quelques mois on trouve une variété un peu partout, puis elle devient moins courante. Cependant, des plantes et des graines continuent de circuler chez les producteurs et entre amateurs, c’est ainsi que vous les retrouvez sur les foires aux plantes. Alors comment cultiver Mammillaria bocasana?

L’entretien: cultiver Mammillaria bocasana

Cultiver Mammillaria bocasana n’est pas plus difficile que la culture de n’importe quelle cactacée. Elle a besoin du substrat traditionnel composé d’un tiers de sable, un tiers de pouzzolane et un tiers de terreau. Elle a besoin d’un bon éclairage et de soleil toute l’année si possible. Elle supporte des températures minimales de 5°C si le substrat est bien sec. Il ne faut donc pas l’arroser en hiver, par contre, elle peut être arrosée d’avril à septembre-octobre. Il faut toujours attendre que le substrat soit bien sec pour arroser de nouveau.

Il faut prendre garde à ses aiguillons crochus afin de ne pas se blesser. Par conséquent, c’est une plante qu’il vaut mieux éloigner des zones de passage.

 

La floraison

Mammillaria bocasana fleurit au printemps. Elle se pare alors de jolies petites fleurs plutôt blanc rosâtre. Les fleurs durent quelques jours, vous avez donc le temps de faire des photos.

 

La multiplication

Elle se multiplie par semis. Les graines se sèment au printemps. Vous avez trois possibilités, soit le semi en terrine, soit le semi en petit pot, soit le semi en sac.

Vous pouvez aussi bouturer les rejets.

 

Comme vous pouvez le constater, cultiver Mammillaria bocasana est très simple. Elle vous ravira. De plus, c’est une plante peu encombrante, il faut uniquement faire attention à ses aiguillons crochus.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*