epine du christ

La culture de l’epine du Christ

Euphorbia milii encore appelée « couronne du Christ » ou « epine du christ » a la particularité d’être en fleur en hiver. Originaire de Madagascar, elle fait partie des quelques plantes qui ont gardé leur rythme de vie de l’hémisphère sud, c’est-à-dire que les mois de décembre et janvier correspondent pour elle à l’été. C’est pour cette raison qu’elles sont actuellement en fleurs.

Disponibilité :

C’est une plante très facile à trouver en jardinerie. Ses fleurs sont le plus souvent de couleur rouge ou jaune. Si vous souhaitez en acquérir une, vérifiez que la terre soit sèche. En effet, si elle est mouillée, vous ne savez pas si elle a été abondamment arrosée ou pas, ni le risque de pourriture qui en découle. De plus, vous allez la sortir à une période où il fait généralement froid. Même si cette sortie est de courte durée, elle la supportera mieux si le substrat est sec. Après quelques heures passées au chaud, si elle est légèrement flétrie il sera alors toujours temps de l’arroser.

??????????????????????????????????????????????
Culture :

C’est une plante qui craint le froid, il ne faut pas que la température descende en dessous de 12 à 15°C. De ce fait, nous les gardons bien souvent dans des pièces chauffées en hiver ce qui permet de l’arroser de temps en temps pendant sa période de floraison. C’est une plante qui fleurit facilement chaque année. Cependant, comme pour toutes les cactées, attendez que le substrat soit bien sec entre deux arrosages.
Si vous la sortez en été, assurez-vous que les températures nocturnes ne descendent pas en dessous d’une quinzaine de degré.

La multiplication :

C’est une plante qui se bouture facilement. Il suffit de couper des morceaux de branches, de les laisser sécher et de les replanter dans du sable.

Euphorbia milii Christusdorn Молочай Миля Wilczomlecz okazały

Les dangers :

L’épine du Christ, comme toutes les euphorbes a de la sève très irritante. D’aspect, l’épiderme paraît très dur, il ressemble à du bois, mais en réalité, il est extrêmement fragile. Une petite éraflure suffit à l’écoulement du latex, voire à sa projection. Il faut donc être très prudent quand on manipule ces plantes et mieux vaut éviter de les laisser dans des zones de passage. Concernant les aiguillons, il faut faire attention de ne pas se blesser accidentellement, mais c’est une plante que l’on peut manipuler à mains nues tant qu’elle est de petite taille, car il est facile de glisser ses doigts entre les épines (par exemple lors d’un rempotage).

Globalement, c’est une plante facile à trouver, qui demande peu d’entretien et qui fleurit facilement. Par contre, il faut être prudent, car sa sève est dangereuse et elle est quand même armée d’aiguillons.

Alors, n’hésitez pas à vous en procurer une et à partager votre expérience.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*