Le jardin exotique de Roscoff - Plantes et Jardin de Ville

Le jardin exotique de Roscoff

     Pendant l’été, de passage à Roscoff, j’en ai profité pour visiter le jardin. Ce jardin est grand, splendide avec plein de fleurs en été, mais on trouve en extérieur des plantes très surprenantes et notamment un certain nombre de plantes grasses.

La serre :

      La visite commence par la serre à cactées ou les fleurs se multiplient en cette saison. Il faut être observateur, on ne les voit pas forcément spontanément au premier coup d’œil, Mais en promenant son regard de manière attentive, on s’aperçoit que de nombreuses plantes sont en fleurs (Mammillaria, Caralluma, Rebutia, Hoya, etc). Il faut prendre son temps, mais il y a des merveilles avec des plantes qui s’enroulent autour des barrières, c’est notamment le cas d’Hoya.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plein de surprises :

      Aux vues des espèces présentes en pleine terre, on peut en déduire que Roscoff bénéficie d’un climat particulier. Il est probable qu’il ne gèle jamais ou presque et que le taux d’humidité ne soit pas très élevé. Au cours de la visite de ce jardin, on se demande si on est vraiment en Bretagne avec sa réputation pluvieuse et humide, car certes, nombre de plantes succulentes poussent sur les rochers, par conséquent, l’eau ne stagne pas, mais ces plantes n’aiment pas les arrosages trop fréquents, alors que la Bretagne est réputée pour son côté régulièrement arrosé.
Celles qui craignent le froid et l’humidité sont à l’abri sous une serre, mais il reste un bon nombre de variétés en pleine terre en extérieur (Senecio, agave, aloe, etc).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de partir :

      Là, une dernière surprise vous attend avec la possibilité d’acheter des plantes, celles qui s’épanouissent dans le jardin exotique de Roscoff.

     D’après les explications que j’ai pu lire, le jardin ne vit que grâce aux entrées des visiteurs et à la vente des plantes à la sortie. Ainsi, plusieurs salariés y travaillent à l’année et en vivent. Il est déjà très tentant d’adopter une plante, mais à la lecture de ces explications, ce n’est plus une plante que vous adoptez, mais plusieurs, même quand vous manquez de place pour les ramener.
Si vous passez par Roscoff, je ne pourrai que vous recommander la visite de ce jardin et surtout pour les amoureux des cactées, prenez votre temps et soyez très observateur, car les plantes les plus belles se dissimulent dans l’ensemble du décor.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*