L'entretien des plantes fleuries Hibiscus - Plantes et Jardin de Ville

L’entretien des plantes fleuries Hibiscus

     Je voudrais vous parler d’une variété d’Hibiscus qui peut vivre en extérieur dans les régions chaudes, mais dans les pays à hivers froids où elle vit en pot en intérieur.
Ce sont des plantes fleuries à croissance assez rapide qui peut devenir encombrant dans un logement. Cependant, il fleurit toute l’année ce qui égayera votre intérieur pendant les sombres journées d’hiver. Il trouvera aisément sa place dans des grandes pièces lumineuses.

Ou se procurer ces plantes fleuries ?

      Elle fait partie des plantes fleuries facilement disponibles chez les fleuristes, dans les jardineries et que l’on trouve parfois dans les grandes surfaces à des prix très abordables. Le mien a maintenant de l’âge, mais je l’avais acheté moins de 20 francs en hypermarché (non, ce n’est pas une erreur de frappe, il s’agit bien de francs français).

L’entretien :

      Il faut prévoir un pot un peu plus grand chaque année, car c’est un arbuste dont la croissance est assez rapide. Il se plaît dans du terreau universel ou du terreau pour plantes vertes ou pour plantes fleuries. Dans ce domaine, il n’est pas très exigeant, pourvu que la terre soit assez riche. Par contre, il est très exigeant en eau, il réclame des arrosages réguliers, la terre doit rester humide, été comme hiver. Ainsi, je lui ai donné le surnom de « boit sans soif ».
Il passe l’hiver à l’intérieur et l’été à l’extérieur, de préférence à l’ombre. Surtout, ne l’oubliez pas dans un coin de la terrasse ou du jardin, donnez-lui à boire tous les jours si possible. Quand vous partez en vacances, placez-le à un endroit où il sera arrosé par la pluie du ciel. Il redoute la sécheresse.
Il réclame également une très bonne luminosité, mais il craint le froid et notamment les fenêtres ouvertes en hiver. Donc faites attention à l’emplacement que vous choisissez, c’est ainsi que j’ai perdu mon premier Hibiscus.
Pour limiter l’encombrement de la plante, vous pouvez la tailler.

Quand Hibiscus devient arbre de Noël

      Quand Hibiscus devient arbre de Noël

La multiplication :

     La taille peut-être une excellente occasion de multiplier la plante. Il faut enlever quelques feuilles dans la partie basse de la branche coupée et la mettre dans l’eau jusqu’à ce que des racines se forment. Le développement des racines prend du temps et toutes les boutures n’en formeront pas. N’hésitez donc pas à mettre toutes les branches coupées dans l’eau si vous voulez récupérer quelques plantes. Si la reprise est meilleure au printemps, la perte est quand même assez importante. Les branches sur lesquelles les racines ne se forment pas vont progressivement pourrir, pour celles qui développent des racines, attendez qu’elles soient assez longues avant de les replanter. Une fois en terre, traitez la plantule comme la plante mère, je n’ai pas rencontré de perte à ce stade.

La floraison :

     Il existe différentes couleurs de fleurs les plus courantes étant le rouge et le jaune orangé. Les fleurs sont de belle taille et normalement, si la plante n’est pas contrariée par un problème de sécheresse ou de manque de lumière, elle fait une fleur par jour qui ne reste ouverte que quelques heures. Ensuite, elle fane et une autre fleur la remplace. Quand la plante est contrariée, elle reste plusieurs jours sans fleurir.

DSC_1297

Les envahisseurs :

     Votre Hibiscus peut attraper des pucerons. Dans ce cas, taillez-le, jetez les branches, puis savonnez le reste de la plante à au moins deux reprises à quelques jours d’intervalle. C’est une plante suffisamment robuste pour supporter ce mauvais traitement sans conséquences si ce n’est une absence de floraison pendant quelques semaines.

     Il parait qu’Hibiscus est également sensible aux Aleurodes (j’ai été envahie dans le jardin l’été dernier et Hibiscus n’en n’a pas attrapé) et aux cochenilles (Hibiscus est à proximité des cactus qui sont toujours plus ou moins contaminés, pourtant, en une vingtaine d’années, il n’a pas été atteint).

     Hibiscus est une plante qui demande de l’entretien, mais qui est très facile à entretenir moyennant quelques précautions notamment en hiver.
En attendant la suite sur les variétés d’Hibiscus rustiques, vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*