L'entretien d'une plante grasse - Plantes et Jardin de Ville

L’entretien d’une plante grasse

     Et oui, le printemps approche à grands pas, à la fin du mois, nous y serons, donc la végétation va commencer à se réveiller et l’activité va reprendre.
Quels sont les travaux à réaliser en mars chez les plantes grasses ?

Observations

      Les premières floraisons se préparent. On voit déjà apparaître les boutons floraux. Par conséquent, vous pouvez arroser une fois ce mois-ci, mais ce n’est certainement pas le moment de replanter les plantes en boutons, ni de les changer de place. Evitez de toucher ces plantes sous peine de tuer la floraison.
Restez vigilants concernant les cochenilles, car si l’on a tendance à les oublier facilement, ces dernières n’oublient pas nos plantes. C’est souvent dans cette période où l’on commence à bouger les pots que les mauvaises surprises apparaissent avec des plantes complètement envahies. Les cochenilles profitent de l’inaccessibilité hivernale de certains pots pour proliférer. Même si les dégâts semblent importants, traitez comme nous l’avons déjà vu dans des articles précédents et vous avez toutes vos chances de sauver la plante.

DSC_0621

Après la floraison

      Une fois la floraison terminée, vous pourrez si la plante envahie tout le pot, la rempoter. Puis quelques jours après, vous pourrez l’arroser abondamment. N’oubliez pas de laisser sécher les racines pendant quelques heures entre le dépotage et le rempotage de la plante. Ainsi, les plaies sur les racines blessées au cours de la manipulation auront le temps de sécher ce qui évitera le développement de maladies.

L’arrosage

      Vous avez peut-être commencé à arroser légèrement en février, mais vous avez pris soin de bien faire sécher la terre avant de remettre vos plantes au frais. Vers la fin mars, si la température est largement positive et que le soleil est présent, vous allez pouvoir arroser plus abondamment, surtout les plantes qui souffrent.

Changement de place

      Si vous disposez d’un emplacement abrité dans lequel, le risque de gelée est écarté, vous pouvez aussi commencer à y placer quelques plantes, par exemples les Agaves, les Opuntias. Et puis, certaines seront peut-être restées au froid comme les Echinocereus qui attendront encore quelques mois avant de quitter leur zone abritée des intempéries.

DSC_0879

     Avec le printemps, l’explosion de fleurs se prépare. Les travaux reprennent doucement, mais sûrement, notamment, les arrosages et les rempotages.
Si vous avez besoin de vous remémorer la manière d’éliminer les cochenilles, vous trouverez les informations dans la rubrique « soigner ses plantes d’intérieur » dans l’article intitulé « cochenille farineuse sur Aylostera ».

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*