Les plantes grasses en avril - Plantes et Jardin de Ville

Les plantes grasses en avril

     Nous voici en avril, au printemps selon le calendrier. Quels sont les besoins de nos plantes grasses préférées en avril ?

Les achats :

      Les fêtes des plantes reprennent, c’est donc l’occasion de faire un bilan concernant vos plantes. Certaines ont peut-être rencontré des difficultés cet hiver, c’est le bon moment pour les remplacer ou simplement pour vous faire plaisir avec de nouvelles variétés.

L’entretien :

     Comme au mois de mars, vous pouvez poursuivre les rempotages des plantes qui ont fleuri en automne ou que vous venez d’acquérir et qui n’ont pas de boutons floraux bien sûr.
Vous pouvez sortir régulièrement vos plantes s’il ne gèle pas, mais comme il est probable qu’elles n’aient pas vu beaucoup le soleil cet hiver, attention à l’exposition extérieure ensoleillée en début d’après-midi. Il faut les réhabituer doucement à la lumière afin de ne pas brûler l’épiderme.
Ce mois-ci, vous pouvez arroser une fois, mais faîtes très attention, car il peut encore faire froid. Prenez soin de faire sécher vos plantes au chaud. Cependant, si vous arrosez un jour de soleil et que la température dépasse les 20°C, la terre va sécher beaucoup plus vite qu’en mars.
Si vous avez des Agaves et des Parodias, vous pouvez les placer en abri froid, il est peu probable que les températures descendent en dessous de 0°C sous abri.
N’oubliez pas de surveiller les éventuels envahisseurs. C’est malheureusement à cette période qu’on découvre les dégâts de l’hiver, plante rentrée humide ou cochenilles qui ont échappés à notre vigilance.
On découvre aussi de temps en temps une plante oubliée dans un abri froid, avec de belles surprises à la clé, car la plante a survécu et elle a même parfois une floraison exceptionnelle. C’est toute la magie de la plante grasse, on la dit fragile et on la découvre beaucoup plus robuste qu’on ne l’imagine.

DSC_0313                                                                        Agave

 

La floraison :

     Les floraisons vont reprendre, préparez les appareils photos et faîtes nous partager vos plus belles prises. Les boutons floraux sont déjà bien visibles.

Les semis :

     Nous n’avons pas affaire à des petits pois, ni à des radis, alors pour les semis, sauf si vous êtes équipés d’une serre chauffante et d’une lampe spécifique, je vous conseille d’attendre au moins un mois. Le cactus a besoin de 14 heures de lumière par jour pour germer, donc selon mes calculs des années passées, il faut attendre la mi-mai.
Par contre, quelques plantes grasses ne supportent pas des températures supérieures à 20°C pour lever, c’est notamment le cas des Gasterias et Haworthias, donc si vous habitez une région où il fera déjà trop chaud en mai pour les semer, vous pouvez commencer. Je pense que dans la moitié nord de la France, vous trouverez encore 4 à 5 jours consécutifs (temps de germination des graines) où les températures ne dépasseront pas les 20°C en mai donc vous pouvez attendre encore un peu. Vous bénéficierez de davantage de luminosité.

DSC_0361                                                                             Haworthia

     Vous constaterez que les plantes grasses en avril ne demandent pas encore une trop grande attention. Les travaux commencent en douceur.
Si malheureusement vous rencontrez une invasion de cochenilles, reportez-vous aux articles précédents et notamment à celui sur Aylostera albiflora. Dans les autres cas, à vos appareils photos.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*