Les plantes grasses en mai, quel entretien? - Plantes et Jardin de Ville

Les plantes grasses en mai, quel entretien?

     Quelles sont les actions à mener en mai avec vos plantes grasses ?
Certaines de ces actions vont être très dépendantes à la fois de la région dans laquelle vous habitez et du temps qu’il va faire.

Actions générales :

      Vous trouverez probablement une période suffisamment chaude et ensoleillée pour arroser au moins une fois dans le mois. Dans le sud, vous serez peut-être amener à arroser deux fois. Vous pouvez si vous le souhaitez apporter une fois de l’engrais. Vous pouvez rempoter toutes les plantes qui fleurissent en hiver ou qui sont trop jeunes pour fleurir cette année et qui commencent à être à l’étroit dans leur pot. Les autres attendront encore quelques semaines, voire quelques années. Souvenez-vous que les plantes grasses ne sont pas très exigeantes et qu’elles ne demandent pas un rempotage tous les ans. Il n’est pas nécessaire d’apporter de l’engrais aux plantes que vous rempotez. En effet, elles devraient trouver suffisamment de nutriments dans le nouveau substrat.
Pour les habitants du sud, si le printemps n’est pas trop arrosé, vous pouvez commencer à sortir vos plantes. Elles seront ravies de revoir l’air et le soleil.

DSC_0655

La floraison :

      Vous allez commencer à voir une explosion de fleurs. N’oubliez pas de prendre des photos. Mais attention, même si les fleurs sont splendides et qu’on souhaiterait positionner les plantes dans nos espaces de vie, ce n’est pas forcément une bonne idée, car le simple fait de les déplacer et de les orienter différemment par rapport à la lumière peut anéantir la floraison. Vous pouvez par contre déplacer la plante le temps de quelques photos, puis la repositionner au même endroit dans la même position. Il faut également savoir que certaines plantes grasses ne fleurissent que la nuit. Je connais plus d’un amateur qui reste éveillé jusqu’à deux ou trois heures du matin pour ne pas louper les floraisons.

DSC00035

Les semis :

      Dans le courant du mois de mai, nous aurons suffisamment de lumière naturelle pour commencer les semis. C’est probablement dans ce domaine que les gens du sud seront favorisés, car ils auront aussi des températures plus élevées que dans le nord. A part pour quelques espèces tels que Haworthias, Gasterias, etc, les cactus à proprement parlé (ceux qui ont des aiguillons), ne germeront que si les températures sont supérieures à 25°C le jour. Il vaut mieux éviter de dépasser les 30°C. Si vous n’avez pas ces températures et que vous souhaitez quand même réaliser vos semis, il faudra ajouter à votre bac à semis une résistance de manière à maintenir des températures entre 25 et 30°C en journée.
N’oubliez pas de désinfecter tout votre matériel avant de réaliser vos semis.
Après la levée, il vous faudra surveiller les champignons (filaments blancs). A la moindre attaque, pulvérisez immédiatement un fongicide, car la disparition des semis est alors très rapide.
Pour celles et ceux d’entre vous qui n’ont jamais tenté les semis de plantes grasses, mais qui souhaiteraient essayer, vous pouvez vous procurer des graines en vrac en jardinerie. N’hésitez pas à tenter l’expérience, la germination est souvent facile surtout avec les graines de jardinerie, il n’y a que des espèces de germination et de culture facile. La difficulté arrive ensuite quand il s’agit de maintenir les plantules en vie. Mais là, nous rencontrons tous les mêmes problèmes, car quand on maîtrise la situation, on cherche bien souvent à semer des graines plus difficiles à faire germer et des plantes plus difficiles à cultiver en pot.

DSC00031

     Nous entrons dans une période où nos plantes préférées vont nous donner plus de travail, mais nous allons aussi nous régaler avec les floraisons et nous amuser avec les semis.
Venez nous faire partager vos plus belles photos sur notre page Facebook de plantes et jardin de ville.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*