planter et entretenir le kniphofia

Planter et entretenir le kniphofia

Appelé aussi « tison de satan », « tritome » ou « faux aloès » le kniphofia attire les regards avec son port et sa floraison spectaculaire.
Plante originaire d’Afrique du Sud et de l’Est, le kniphofia fait partie de la famille des « liliacées ».
Vivace aux feuilles persistantes, il étonne par ses épis perchés sur de longues tiges rigides.
Au sommet de ses tiges, une grappe de fleurs en forme de longs tubes retombants qui revêtent des couleurs flamboyantes allant du jaune, rouge à l’orange.
La floraison peut être unie ou bicolore selon les espèces.
Il existe également des variétés hybrides.

Quelques exemples de kniphofia

Kniphofia lemon popsicle (jaune)
Kniphofia mango popsicle (orange)
Kniphofia aurore (jaune crème à saumon)
Kniphofia uvaria grandiflora (jaune, rouge, orange)

Il est du plus bel effet sous forme de massif mais il donne également très bien en sujet isolé et planté près d’un point d’eau par exemple.
Et il assure une belle verticalité au jardin.
C’est une plante mellifère qui aide à la pollinisation.
Les insectes butineurs en raffolent.
N’hésitez pas à le planter aussi en pot ou en jardinière sur votre balcon.

planter et entretenir le kniphofia

Comment planter le kniphofia ?

On peut le planter de différentes manières.
En pleine terre, mais aussi en bac, en pot ou en jardinière.
Le kniphofia aime les sols légers, frais, bien drainés et apprécie également le soleil.
Le drainage est important pour éviter la pourriture grise en hiver.
Plantez le profond pour accroître son endurance et sa résistance au froid.
Il est rustique et supporte des températures pouvant aller jusqu’à moins 13 degrés, selon les variétés.
En général, il fleurit de juin à octobre, mais il n’est pas rare d’en voir encore en novembre, voire en décembre.
Sa croissance est rapide.
Il peut atteindre 1m50 et même parfois 2 m.
Il supporte également bien la sécheresse grâce à ses racines charnues.

Comment entretenir le kniphofia ?

Il est facile d’entretien.
Arrosez le généreusement et fréquemment pendant la floraison.
En été, paillez le avec du fumier.
Et hiver, couvrez le d’une litière de feuilles de 10 cm d’épaisseur.
Si votre kniphofia est en pot, apportez lui un fertilisant au printemps.
A la même époque, vous pouvez également rabattre d’un tiers son feuillage pour lui redonner vigueur.

Comment le reproduire ?
Le plus simple est de diviser la touffe tous les deux ans au printemps.
Ensuite espacez chaque plant de 50 cm pour leur assurer un bon développement.
En effectuant cette opération, vous nettoyez également la plante de ses parties abîmées.
Autre moyen de le multiplier : en le semant.
Placez les graines plusieurs semaines au réfrigérateur pour activer la germination.
Ensuite semez les en terrines sous une température de plus de 20 degrés.
Il faut plus ou moins trois semaines, voire plus pour que les plantules se développent.

Et vous, connaissez-vous ou aimez-vous le kniphofia et en avez-vous dans votre jardin ou votre balcon ?

A propos de Roxane Tilman

Je jardine depuis une dizaine d’années. J’ai lu beaucoup de livres et regardé beaucoup d’émissions à ce sujet. J’ai également appris auprès de personnes expertes en la matière de nombreuses astuces, conseils et techniques que je vais vous dévoiler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*