Quel bac de rempotage utiliser et comment rempoter? - Plantes et Jardin de Ville

Quel bac de rempotage utiliser et comment rempoter?

Nous voici au printemps, c’est le moment où la végétation redémarre et avec elle vient le temps des rempotages. C’est le bon moment pour voir précisément l’état de la plante. Elle peut avoir une mauvaise allure, car elle a souffert d’un manque de lumière et d’air pendant l’hiver, mais tant que ses racines sont en parfait état, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Mais quel bac de rempotage utiliser et comment rempoter?

Quel bac de rempotage utiliser et quelles plantes rempoter ?

Vous pouvez rempoter toutes vos plantes si vous le souhaitez, mais en réalité, certaines se passent très bien d’un rempotage annuel, c’est le cas de la plupart des cactus. Ces derniers ne se rempotent que tous les trois à quatre ans, voire quand ils deviennent trop gros par rapport à la taille du pot. Et oui, encore un avantage du cactus, même dans ce domaine, il n’est pas très exigeant.
Par contre, vos plantes vertes et vos arbustes à croissance plus rapide apprécieront un rempotage annuel.


Je ne parle pas de vos bulbes qu’il ait impératif de remettre en terre, à moins que ça ne soit déjà fait.

Comment procéder ?

Le premier point, c’est à chaque plante sa terre. En effet, certaines plantes vont prospérer dans de la terre de bruyère, d’autres dans du terreau ordinaire, d’autres encore dans des mélanges fait maison. Je ne développe pas ce sujet ici qui a déjà été traité par Roxane dans un autre article. J’en ai moi-même parlé dans différents articles sur les cactus auxquels je vous renvoie.
Commençons par les cactus. Ils ne sont pas toujours faciles à dépoter, car ils sont au sec depuis l’automne, donc le terreau et le pot constituent souvent un beau bloc compact. Beaucoup de professionnels vous conseilleront de casser le pot. Il est évident que c’est plus pratique, mais cette méthode a un coût. Si vos pots sont en plastique, il suffit souvent d’appuyer sur le pourtour du pot et de taper sur le fond. Avec un peu de patience, la motte de terre finit par se décoller. Avec les pots en terre cuite, c’est plus compliqué. Pour ma part, j’utilise une tige en fer fine (le manche d’une vieille cuillère par exemple) que je passe entre la motte de terre et le pot. Pour finir, on peut également taper autour du pot et sur le fond. Ensuite, il faut laisser la plante les racines à l’air pendant quelques heures ce qui permet aux dommages causés aux racines pendant le dépotage de sécher. Puis il faut les replanter dans un pot à peine plus grand que le diamètre de la plante. De nombreuses plantes, notamment les cactus demandent un bon drainage que vous pouvez apporter grâce à des cailloux ou grâce à des billes d’argile.
Pour les plantes vertes et les arbustes, vous pouvez dépoter avec la même technique que celle utilisée pour les cactus, mais c’est souvent moins difficile. Surtout, vous allez rempoter immédiatement. N’oubliez pas d’adapter la taille du pot à la taille de la plante. Vous pouvez remettre une grande partie de la terre de l’année précédente, mais il faudra apporter également un peu de terreau neuf. C’est dans ce nouveau terreau que la plante va puiser ses nutriments pendant quelques mois ce qui vous évitera l’ajout d’engrais.

 

Le rempotage est important pour toutes les plantes, il faut faire attention aux racines, mais toutes les plantes ne l’exigent pas tous les ans. A vous de faire le tri.

En attendant le prochain article, venez nous rejoindre sur notre page Facebook où nous vous donnerons d’autres informations.

A propos de Patricia Provost

Les cactus, c’est une passion familiale, mon père en possédait déjà. Avec l’âge, je m’y suis intéressée à mon tour. Après des débuts difficiles, des ouvrages m’ont aidé à mieux les cultiver. Cette expérience me permer aujourd'hui de vous conseiller pour le bien-être de vos cactus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*