Comment faire pousser un avocatier ?

Vous trouverez sur internet des quantités de techniques différentes pour faire pousser un avocatier à partir d’un noyau. Il existe des possibilités dans de l’eau. Je ne les ai pas expérimentées, je ne peux donc pas vous dire si elles fonctionnent ou pas. Je connais seulement une personne qui a essayé et qui n’a pas réussi.

Je vais donc vous livrer ci-dessous ma technique qui fonctionne la plupart du temps. Je ne veux pas vous garantir un succès à 100%, car il faut savoir qu’il existe toujours des graines non viables. De plus, on ne connaît pas la manière dont le fruit a été traité de la cueillette jusqu’à son achat, si bien que le noyau a pu être endommagé à un moment donné. Cependant, cette méthode fonctionne dans 80 à 90% des cas, il suffit juste d’un peu de patience.

La récupération du noyau

Quand vous achetez l’avocat, conservez-le de préférence à température ambiante jusqu’à la consommation. De nombreuses graines ne craignent pas le froid, il est même souvent conseillé de les placer quelques heures au frigidaire avant le semis, mais pour ma part, je ne les place pas au froid.

Coupez votre avocat en deux et sortez le noyau en évitant de l’abimer.

Après votre repas

Prenez un petit pot, remplissez le de terreau, creusez un trou au centre et placez y le noyau la tête vers le haut. J’appelle la tête la partie accrochée à l’arbre. Vous pouvez recouvrir le noyau d’une fine couche de terre ou pas. Arrosez généreusement après la plantation, puis arrosez ensuite quand le substrat commence à sécher. La germination est plus ou moins longue, c’est à ce moment qu’il faut s’armer de patience. Au bout de quelques jours ou quelques semaines, le noyau va s’ouvrir en deux, laissant sortir une tige verte.

L’entretien

Il faut alors surveiller le dessous du pot, car la racine pivot sort assez rapidement par les trous du fond du pot et elle est particulièrement robuste. Il faut le changer de pot au fur et à mesure qu’il se développe. Il demande des arrosages réguliers, environ une fois par semaine en hiver et beaucoup plus souvent en été. Quand il a soif, les feuilles descendent le long de la tige, il faut alors l’arroser généreusement. L’hiver, vous pouvez le placer au frais, à une température comprise entre 5 et 10°C, à proximité d’une fenêtre. Il peut passer l’été dehors. Dans tous les cas, il doit être positionné à un endroit lumineux.

C’est normalement un arbre qui ne produit pas en France, mais si vous avez une serre et que vous habitez dans le sud, on ne sait jamais, on a parfois de bonnes surprises.

L’avocatier est facile à obtenir à partir d’un noyau et il est également facile à entretenir.

Leave a Reply