Culture en lasagne

Non, je ne vais pas vous parler de la plante qui fait pousser des lasagnes !!!

Mais de quoi va parler cet article ?

D’une technique pour créer un substrat de qualité dans lequel vous allez pouvoir planter vos plantes.

 

La culture en lasagne : le principe

Le principe s’est de superposer des couches avec différents matériaux : d’où le nom de lasagnes.

Chaque couche va apporter des éléments différents au fur et à mesure que les matériaux vont se décomposer et va permettre de composer un sol riches et comportant tout ce qui est nécessaire pour faire pousser des plantes.

Les couches vont être constituées de :

  • déchets de cuisine
  • du carton
  • de marc de café
  • de déchets de tonte

Le principe ressemble un peu à la butte en permaculture, avec un côté moins durable dans le temps car les épaisseurs sont souvent moins importantes et qu’il n’y pas ce côté rétention d’eau que l’on trouve dans les buttes.

Réaliser une culture en lasagne : ce n’est pas très complexe à faire. La plupart des couches sont en fait issues de déchets que l’on pourra valoriser et sont pour la plupart gratuit.

En fait vous transformez des déchets en un excellent substrat pour vos plantes.

Quel ordre pour les couches de la culture en lasagne ?

La première couche : carton

La première couche est une couche de carton : elle va apporter du carbone.

Dans le cas où vous avez la chance d’être en pleine terre, il faut veiller à que cette couche couvre complètement la terre.

On verra plus loin qu’il est possible de faire des cultures en lasagne dans un grand bac.

La deuxième couche : fumier / compost

Si vous avez déjà un compost sur votre balcon ou dans votre jardin, aller récupérer du bon terreau de compost pour créer cette deuxième couche de quelques centimètre d’épaisseur. Cela va amener de la vie dans la lasagne et permettre de favoriser la décomposition des autres couches.

Si vous n’avez pas de compost, contacter les centres équestres non loin de chez vous. Certains donnent gratuitement le fumier, il faut juste venir le chercher soi-même. D’autres demandent une participation modeste.

La troisième couche : matières organiques vertes

Au-dessus de la couche de compost, on vient mettre une couche de matières organiques vertes :

  • tontes de gazon,
  • déchets de cuisine comme les épluchures de vos légume
  • de déchets végétaux divers : sauvage ou cultivés comme la consoude, l’ortie
  • feuilles d’arbres encore vertes et non en cours de décomposition

Mettez en environ 5 centimètres. Et une fois la couche mis en place, il faut arroser.

La quatrième couche : matières organiques brunes

Au-dessus de cette troisième couche, toujours des matières organiques, mais on change de couleur !!! Ce sont les matières organiques brunes comme :

  • paille
  • feuilles mortes
  • foin
  • bois broyé
  • sciure
  • écorce d’arbre

La couche sera plus épaisse que celle précédente.

Une fois la couche mise en place, il faudra arroser.

Et ensuite vous reprenez à la couche 3 : des matières organiques vertes, puis couche 4 brunes et alterner ainsi.

Il n’y a pas un nombre précis d’alternance à faire : cela dépend de la matière dont vous disposez, si vous pouvez créer une lasagne haute ou non. Ne pas oublier d’arroser entre chaque couche

Plus il y a de couches, plus il y aura de nutriments pour les plantes et plus la lasagne sera « efficace » longtemps.

La couche finale

C’est dans cette couche que vous viendrez effectuer vos plantations.

Il s’agit d’une couche d’environ 5 à 10 cm, d’un mélange de terre et de terreau.

Vous pouvez paillez une fois vos plantations faites pour permettre à la lasagne de garder l’humidité et d’éviter de se dessécher trop rapidement.

Quelques conseils pour constituer votre culture en lasagne

Bordures ou pas ?

Si vous avez assez de matière et souhaitez alterner plusieurs couches cela peu faciliter la retenue sur les côtés d’installer une bordure.

Cela peut-être des planches de bois, une bordure avec des pierres, des parpaings. Une bordure en branche tressée peut aussi être esthétique.

Si vous souhaitez faire un essai et n’êtes pas sûr de l’emplacement, il faut peut-être mieux ne pas utiliser de bordures.

Garder la lasagne humide

Pour favoriser la vie, la continuité de transformation des différentes couches, de la décomposition des déchets organiques, il est important de garder la lasagne humide.

Pour cela plusieurs solutions :

  • utiliser une bouteille d’eau plastique retourner dans la terre dont le bouchon est troué de quelques trous pour que l’eau s’écoule goutte par goutte
  • pailler le dessus de la lasagne pour garder l’humidité le plus possible
  • utiliser un oya : c’est un récipient poreux, enterré dans la terre qui diffuse doucement l’eau qu’il contient.

Les avantages d’utiliser la culture en lasagne

Liberté dans la forme et dans le temps

Vous pouvez donner la forme que vous souhaitez à l’espace à cultiver : en rond, en losange, triangle. Et si l’année suivante, vous souhaitez la déplacer de place, il suffira de ratisser l’ensemble et de recommencer ailleurs.

Il n’y a pas à creuser, pas de matières lourdes à déplacer, comme pour la création d’une butte par exemple. Cela permet d’essayer, de tester de façon simple un endroit de culture et valider ou non l’emplacement par rapport à l’ensoleillement.

Préparation rapide pour plantation « dernier moment »

Si vous vous êtes fait prendre par le temps pour planter et préparer votre espace de culture, la création d’une lasagne ne demande pas beaucoup de temps et permet de planter dès que la lasagne est réalisée : pas de temps d’attente.

Booste les cultures

La création d’un milieu riche en nutriments va avoir un effet bénéfique en général pour les cultures. Pour des plantations de légumes cela permettra de favoriser une belle croissance.

C’est donc une technique à recommander pour les jardiniers débutants afin d’avoir des résultats probants dès les premiers essais et donner envie de continuer.

A utiliser pour les cultures gourmandes en nutriments

Pour les légumes comme les courgettes, les aubergines, les brocolis, la culture en lasagne qui est riche en nutriments facilitera l’obtention de superbes légumes.

Quelques conseils pour réussir votre culture en lasagne

  • Retirer les agrafes, la colle et le ruban adhésif du carton que vous utilisez. Et si possible ne pas mettre
  • Évitez l’utilisation du bois traité.
  • Si vous utilisez du carton, retirez-en les agrafes, la colle et le ruban adhésif.
  • Le meilleur moment pour démarrer votre jardin est en automne, car vous avez alors accès à beaucoup de matières organiques.
  • Utilisez la moitié moins de résidus verts que de résidus bruns.
  • La paille est meilleure que le foin lors de la création d’un jardin en lasagnes. Le foin met longtemps à se décomposer et libérer son azote, tandis que la paille se décompose facilement.

Leave a Reply